Compte tenu de la couleur claire du tapis de danse, seules les chaussettes de couleur claire et les chaussons de danse de couleur claire et à semelles claires et propres (sans colophane) sont autorisés dans la salle de danse.

    

Amana Studio - 21, rue Froidevaux 75014 Paris  -  Métro : Denfert-Rochereau    -   Page Contact 

Tahia Carioca (1915-1999) légende de la danse orientale

Abla Muhammad Karim  est née en 1915 à Ismailia en Egypte.

Elle quitte sa famille après une violente dispute à l’age de 13 avec son père Mohmed Karim et prend le train pour Le Caire.

Abla étudie à l’école de danse Ivanova avant de s’installer rue Mohammed Ali , le Broadway cairote, au Cabaret de Badia Massabni. A ses débuts dans les années 30 elle danse la samba brésilienne . Tahia demande à son percussionniste Zaki de jouer des rythmes brésiliens sur sa derbouka et depuis cette époque on les appelle Tahia Carioca et Zaki Carioca..  Comme le fait, Mohamed Abdelwahad dans ses compositions, Tahia introduit des rythmes d’Amérique latine dans son spectacle.

 Au cabaret de Badia , la compétition est très forte, particulièrement avec Samia Gamal qui y débute aussi sa carrière. Ses spectacles durent 20 à 25 minutes et sa renommée devient si forte

Entre 1930 et 1940 elle est invitée à danser à l’anniversaire du roi Farouk d’Egypte. Son style est totalement différent  de celui de son éternelle rivale, Samia  Gamal.

Le premier film de Tahia Carioca « La femme et le pantin » en 1935 lance sa carrière cinématographique. Elle tournera  plus de 120 films avec de nombreuses stars du cinéma ou de la chanson comme Farid Al Atrache et Mohamed Abdelwahab, sans oublier le théâtre et  la télévision qui  la rendent célèbre dans tout le monde arabe.

Tahia est une femme très déterminée. Cette qualité lui permet de s’imposer dans le monde très dur de la danse orientale cairote de cette époque et à 31 ans elle est déjà une légende.

Le père de Tahia avait eu 7 épouses : elle va doubler ce « score » avec 14 maris dont des acteurs et chanteurs renommés comme Rushdi Abaza et Muharram Fuad.

Comme Samia Gamal elle se marie aussi avec un américain qui se convertit à l’Islam et l’emmène vivre aux Etats-Unis. Le mariage ne dure pas longtemps, l’Egypte lui manque et la différence  culturelle fait le reste. Elle divorce et revient en Egypte. Plus tard elle se tourne vers l’Islam orthodoxe.

 Tahia Carioca disparaît le 20 Septembre 1999.