Compte tenu de la couleur claire du tapis de danse, seules les chaussettes de couleur claire et les chaussons de danse de couleur claire et à semelles claires et propres (sans colophane) sont autorisés dans la salle de danse.

    

Amana Studio - 21, rue Froidevaux 75014 Paris  -  Métro : Denfert-Rochereau    -   Page Contact 

Mémoire sur la  danse orientale : les différents mouvements

On distingue cinq types de mouvements :

- Les déplacements en ligne droite

- Les déplacements en ligne courbe, les huit

- Les rotations ou torsions

- Les contractions

- Les tremblements

Les trois premiers mouvements font appel à des contractions isotoniques et permettent d’isoler chaque articulation. Les deux derniers reposent principalement sur des contractions isométriques, il n’y a pas de réels déplacements articulaires.

Ces mouvements concernent donc potentiellement toutes les segments – principalement l’axe central et les ceintures.

Ils s’effectuent dans les trois plans de l’espace :

- Le plan sagittal pour les mouvements d’avant en arrière (bascule du bassin – antéversion et rétroversion, ondulation du ventre)

- Le plan frontal pour les mouvements latéraux, les hauts et bas (Huit verticaux, déhanchements)

- Le plan horizontal pour les mouvements de rotation du tronc (Huit horizontaux).

Le déplacement d’un segment, comme par exemple le rachis lombaire, est souvent la conséquence de l’action simultanée de plusieurs muscles agonistes et antagonistes : muscles abdominaux, spinaux, diaphragme, muscles de l’articulation coxo-fémorale.